Imprimer

Bolaven Plateau

Kingfisher-logo-xsSituée entre les provinces de Saravan, Champassak, Sekong et Attapeu, cette terre fertile n'avait pas été l’objet de cultures intensives avant que les Français ne commencent à expérimenter la plantation du café, d'arbres à caoutchouc et de bananes au début du 20 ème siècle. Aujourd'hui, la culture du café y représente un revenu considérable pour de nombreuses familles. On peut voir leurs petites parcelles de terrain plantées de caféiers le long des routes et leur production est disposée sous le soleil du Laos, par terre ou sur de vastes plateformes aux abords des villages.

Cette région est intéressante en raison principalement du fait qu'elle est peuplée de différents groupes ethniques môn-khmers comme, entre autres, les Laven (Bolavens signifie «lieu des Laven»), les Alak, les Katu, les Ta'oy et les Suay. Les Katu et les Alak sont connus au Laos pour leur sacrifice annuel de buffle d'eau qui a en général lieu pendant la pleine lune de mars, rendant hommage à l’esprit du village. Une autre coutume unique des Katu est de sculpter des cercueils en bois pour chaque membre du foyer bien avant un décès attendu ; on peut en général voir ces cercueils installés sous leurs greniers à riz. Les tatouages faciaux des femmes, même si cette coutume disparaît peu à peu sous l’influence lao grandissante dans la région, est une autre particularité de ces groupes ethniques. Plusieurs villages katu et alak se visitent le long de la route qui mène de Pakxe à Pakxong (environ 45 km).

Cette partie du Plateau des Bolavens devient de plus en plus une sorte de «route des chutes». Certaines valent bien une visite, par exemple:

- Les chutes de Tat Nyeuang : situées au village km 40 (Ban Lak Seesip), quelques kilomètres avant la ville de Paksong. Cette cascade est spectaculaire et on y trouve des boutiques de vente de boissons fraîches ainsi que quelques bancs bien placés où l’ontpeut se détendre en admirant le décor. Une piscine naturelle située sous la chute est parfaite pour se rafraîchir .

- Les chutes de Tat Fan : situées un peu avant la chute de Tat Nyeuang, tourner vers le sud sur la Route 23 au km 38 et aller jusqu'au bout. Suivre un sentier pédestre jusqu'au bord d'une petite gorge pour voir les chutes formées par deux cascades parallèles tombant d'une hauteur de plus de 120 mètres dans un profond défilé.

- Les chutes de Nongluang : situées a environ 13 km de la ville de Pakxong (suivre le panneau à droite de la route 23). Ce secteur est ouvert depuis peu au sein de la Zone Nationale de Sauvegarde de la Biodiversité de Dong Hua Sao et ce sont les villageois qui le gèrent sous le nom de « Groupe de Sauvegarde du Patrimoine naturel pour le Développement Durable ». Cet endroit est fascinant car on se trouve plongé dans une forêt virginale au sommet d'une montagne d'où, par temps clair, on peut voir briller le Mékong. Marcher jusqu'à la chute (qui coule sur plusieurs étages) tout au fond de la forêt est difficile même pour des personnes en bonne santé mais un sentier plus accessible devrait être prochainement aménagé. On rencontre tout au long du chemin de grosses formations rocheuses  en forme de champignons.

FaLang translation system by Faboba

Nos Images